Destination Compostelle

En Route vers Santiago...

Pourquoi je jeûne

Jeûner, c’est se priver volontairement de nourriture. Dans certains cas, le jeûne est nécessaire. Pour aller faire une prise de sang, par exemple, il faut être “à jeun”.

Il existe plusieurs formes de jeûne. Il y a le jeûne intermittent. Le jeûne sec. Le jeûne spirituel. Le Buchinger, l’alcalin, le jeûne de Daniel, le jeûne accompagné de jus de légumes frais, le ramadan, le carême… Le choix ne manque pas.

Qu’est-ce que je vais ne pas manger aujourd’hui?

Moi, tous ces noms me font peur. Sans le savoir, j’ai choisi de pratiquer le jeûne hydrique pour la première fois à l’âge de 17 ans. C’est le jeûne la plus simple. La seule règle est de ne rien absorber d’autre que de l’eau. Pendant plusieurs jours.

Qu’est-ce que ça apporte de jeûner?

Voilà le principe. En situation normale, notre corps est habitué à puiser son énergie dans notre estomac, là où les aliments sont digérés. Le corps privé de nourriture doit alors commencer à rechercher de l’énergie ailleurs. Dans les graisses notamment. Or, au moment où notre métabolisme effectue ce changement, il commence par évacuer les toxines présentes dans les tissus. Ces toxines passent ensuite dans le sang et sont évacuées par l’urine. Le jeûne aurait donc une fonction purificatrice. En théorie.

En pratique, on a faim à l’heure des repas, il faut boire beaucoup plus d’eau pour compenser celle que l’on trouve normalement dans les aliments, et on se sent très faible dès le deuxième jour. Il arrive également qu’on se sente mal. La sensation de faim passe généralement au bout du troisième, voire du quatrième jour. Et on se réveille un beau matin rempli d’énergie.

Pour moi, c’est le signal que mon jeûne peut se terminer. Dans mon cas, cela arrive géneralement au bout de quatre jour, mais la plupart du temps, je fais durer mon jeûne cinq jours. Pour être sûr.

Fini le jeûne!

Mais alors, est-ce que cela fonctionne vraiment?Est-ce que le fait de jeûner peut nous permettre de laver notre corps de l’intérieur?

Même si le jeûne est une pratique qui a existé de tous temps et dans toutes les civilisations, et même s’il est recommandé par la plupart des diététiciens, je ne le fais pas seulement pour cette raison. Je veux croire qu’il a un effet positif, et j’effectue toujours un lavement de colon avant de le rompre.

Mais je le fais surtout pour changer ma relation à l’alimentation. Je souhaite que ce soit moi qui commande ma faim, et non l’inverse. Je veux pouvoir sauter un repas quand je le souhaite, ou si les circonstances font que je n’ai pas de repas préparé à disposition.

Rien à manger. Voilà.

Plus récemment, j’ai opté pour le jeûne intermittent. Cela signifie manger seulement dans une plage horaire restreinte de la journée. Cela équivaut à sauter un repas, le diner ou le petit-déjeûner.

Là aussi, beaucoup vantent les mérites de cette pratique pour la santé. Cela ferait baisser la quantité d’insuline dans notre sang. La bonne nouvelle. Pour moi, c’est surtout le gain de temps que cela représente qui m’intéresse. Temps de cuisine, de vaisselle, de repas, d’achats, …

Est-ce que je t’ai convaincu? Est-ce que toi aussi tu jeûnes régulièrement? Raconte-moi ton expérience du jeûne!

À bientôt pour un nouvel article 😉

Partage!

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Autres articles du même niveau

Dan Sylvain

Prof de français

J’écris des articles pendant un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Toi aussi, commence à écrire en français et réponds-moi en commentaires!

Dan

Mes préférés
Quick links