Destination Compostelle

En Route vers Santiago...

Le carnet du pèlerin

Le Chemin de Compostelle a un succès fou. Depuis son lancement il y a plus de mille ans et sa democratisation il y a de ça un bon demi-millénaire (rien que ça), le pélerinage fait un carton. Et sa popularité augmente d’année en année. Mais qu’est-ce qui attire donc les foules vers Saint-Jacques?

Se demander la raison pour laquelle on a commencé cette aventure est un sujet de discussion récurrent entre pèlerins. Nous sommes tous venus chercher quelque chose. Parfois nous ne savons pas vraiment quoi, mais nous en retirons tous un bénéfice.

Tous les pèlerins sont des amis

D’une manière ou d’une autre, les pèlerins répondent à un appel. Les encouragements d’amis étant déjà parvenus au bout du Chemin, un motif religieux, une fascination spirituelle, … Ou simplement le besoin de se retrouver seul avec soi-même pour un temps. Et tous sont prêts à s’embarquer dans une des aventures humaines les plus marquantes du vieux continent.

Comment ce pèlerinage est-il rendu possible? Comment des centaines de milliers de personnes, de toutes conditions sociales, peuvent-elles se payer le luxe de voyager d’auberge en auberge pendant des semaines, voire des mois?

Dormir dans une auberge de pèlerin n’est pas gratuit. Tout comme se faire servir un repas chaud en terrasse pour reprendre des forces. Les supermarchés n’ont pas encore décidé de distribuer des vivres gratuitement aux randonneurs non plus. Alors la question se pose: comment font les pèlerins pour payer leur pèlerinage?

Voilà la bête

Et c’est là qu’entre en scène le carnet du pèlerin. On la nomme aussi la credencial, car elle est l’héritière de la lettre de créance qui était délivrée au Moyen-Âge par l’Église Catholique aux pèlerins. Cela leur servait  à justifier leur status lors des nombreux points de contrôle qui jalonnaient les routes de l’époque.

Aujourd’hui, la credencial permet d’accéder aux auberges de pèlerins qui offrent des prix réduits pour l’hébergement et de nombreux services comme des douches, des installations pour laver son linge, manger ou cuisiner. Une connection Internet y est normalement disponible, ainsi que des tables, chaises et des zones communes.

Je suis passé par ces endroits-là

Au moment où l’on arrive dans une auberge, mais aussi dans des édifices religieux, voire mêmes chez certains commerçants présents le long du Chemin de Compostelle, on peut demander à faire tamponner sa credencial. Chaque tampon est unique, et c’est pourquoi chaque pèlerin à une collection de tampons différente.

En plus de l’accès aux auberges reservées aux pèlerins, la credencial a une fonction additionnelle. C’est en la présentant aux autorités religieuses présentes à Saint-Jacques-de-Compostelle que l’on peut justifier avoir completé le pèlerinage et ainsi recevoir la Compostelle. Les cents derniers kilomètres d’une route sont suffisants pour y avoir droit.

Tous les chemins mènent à Santiago

Est-ce que je reviendrai de mon voyage avec une Compostelle?

Le blog que tu es en train de lire s’appelle Destination Compostelle, et non pas Objectif Compostelle. Peut-être que j’irai la demander une fois que je serai arrivé à Santiago, mais cela dépendra probablement du nombre de personnes qui voudront l’obtenir ce jour-là. On dit qu’il arrive qu’il faille faire la queue pendant plus d’une heure! Et je n’ai pas décidé de faire ce pèlerinage seulement pour obtenir un “diplôme”…

En attendant, je suis heureux d’être pèlerin et de pouvoir profiter de toutes les installations mises à notre disposition tout le long du Chemin de Compostelle. Je dois dire que je suis très impressionné par leur qualité, et par la cordialité de nos hôtes 🙂

À bientôt pour un nouvel article!

Partage!

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

4 Responses

  1. Très intéressant cette histoire de carnet.
    Ça ressemble à quoi une Compostelle ?
    Y-a-t-il des Compostelles d’or, d’argent, ou de bronze en fonction du chemin parcouru (ou du nombre d’ampoules) ?

    1. Bonne question. Je compte écrire un article dessus prochainement. Un peu de patience, et tu apprendras tout ce qu’il y a à savoir sur la Compostelle !

  2. I loved even more than you will get done right here. The picture is nice, and your writing is stylish, but you seem to be rushing through it, and I think you should give it again soon. I’ll probably do that again and again if you protect this walk.

  3. My brother recommended I might like this web site He was totally right This post actually made my day You cannt imagine just how much time I had spent for this information Thanks

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Autres articles du même niveau

Dan Sylvain

Prof de français

J’écris des articles pendant un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Toi aussi, commence à écrire en français et réponds-moi en commentaires!

Dan

Mes préférés
Quick links